Rust Check Québec Testé et Approuvé 42 ans Québec Antirouille de qualité Québec Membres Rust Check

Souvent imité .... Jamais égalé !

  • Application supérieure Rust Check
  • Produits performants Rust Check
  • Garantie à vie Rust Check

Application supérieure

Produits performants

Garantie à vie

"Découvrez l'excellence du traitement
antirouille Rust Check à Passion Autorétro"

L'histoire de Rust Check

Rust Check Antirouille
Antirouille qui ne coule pas
Rust Check, Fuzion 3F
Fuzion 3F Inc

Notre histoire date de 1970 lorsqu’un pilote canadien décida de combattre la corrosion des métaux dissemblables et des composantes électroniques à bord des avions légers.

Les premières recherches révélèrent que l’application de scellants, goudrons, cires et vaporisations d’huile constituaient clairement la mauvaise approche pour contrôler l’oxidation corrosive et la rouille métallique. On en conclut que l’humidité représentait le premier catalyseur pour accélérer le processus de corrosion. L’élimination de l’humidité devenait donc essentielle au succès d’un inhibiteur de rouille viable.

Quoique les scellants et les cires furent conçus pour bloquer l’entrée de l’humidité, les tests ont démontré qu’ils sèchent et craquent, emprisonnant l’humidité contre la surface métallique qu’ils sont supposés protéger.

Les tests ont aussi démontré que les vaporisations d’huile ne déplaçaient pas l’humidité et « flottaient » plutôt sur l’eau. D’autres problèmes relatifs indiquaient que la vaporisation d’huile pouvait provoquer des problèmes d’ignition, de feu et de risques de santé en plus de ne pas adhérer aux surfaces métalliques pour des périodes de temps prolongés.

On en conclut qu’une formule précise de divers produits chimiques était requise pour déloger l’humidité, pénétrer les contaminants, s’infiltrer dans les joints et fissures et adhérer au métal. Après deux ans de tests, la formule connue sous le nom de Rust Check fut développée et peaufinée pour l’industrie automobile.

À l’automne 1973, ce système de protection contre la rouille unique formulé chimiquement était présenté au public au premier centre Rust Check à Hepworth, Ontario.

Depuis 1973, plus de 2 millions d’applications de protection de châssis Rust Check ont été effectuées.